La médecine Chinoise et le Mei Hua Zhuang

Écrit par Pr. Yan Zijie - traduit par Ren Junmin

Mots-clés : culture, santé

Publié 03/01/2000

Au fil des temps s'est développée une connaissance face à la maladie. La médecine traditionnelle chinoise, partie intégrante de l'ancienne culture chinoise, s'est inspirée de la théorie du symbole du Bagua. et est devenue une parfaite façon de guérir la maladie et depuis de nombreux siècles elle est transmise au public.

Cette théorie a pour objectif de guérir la maladie dans notre corps. Elle est composée du Bagang (YinYang, Biao Li, Han Re et Xu Shi) [1] , du Wuxing (cinq éléments : Métal, Eau, Bois, Feu et Terre),du Sancai (le ciel, la terre et l'homme) et du Qi (énergie).

Cette théorie de Bagang est le principe et la base du traitement de la médecine chinoise.

Mais le MHZ est toujours transmis au sein de la famille, à la campagne, suivant le symbole de Meihua, expression d'une des pratiques des arts martiaux. Partie intégrante de notre culture, il fut interdit pendant longtemps par le gouvernement.

La théorie du MHZ se compose du Wuxing (cinq éléments), du Bafang (huit directions), du Jiugong (neuf palais), et de la théorie du Taiji. L'emploi de ces théories a pour objet :

  • le maintien de la santé par la pratique ;
  • de trouver la joie ;
  • d'obtenir la capacité de guérir ;
  • d'être capable de se défendre par les pratiques de Ningquan (la boxe) et Qixie (les armes) etc….

En réalité, la médecine chinoise et le MHZ prennent leurs racines dans l'ancienne culture chinoise. Ils peuvent s'aider l'un, l'autre, mais la différence entre les deux est tout à fait claire et ne doit pas être confondue.

La médecine chinoise est une partie de la médecine. En général, son but fondamental est de guérir la maladie déjà installée. Par contre, le MHZ fait partie de la famille des arts martiaux. Sa pratique permet de prévenir la maladie, de diminuer la douleur et de retrouver la santé plus rapidement. De plus, la pratique spéciale des combats existant en MHZ et non en médecine, développe notre aptitude à faire face aux personnes, aux imprévus et aux situations difficiles.

[1] Biao Li :la surface et l'intérieur ; Han Re :le froid et la chaleur