Entête Mei Hua Zhuang

Mei Hua Zhuang

Art martial, culture chinoise et bien-être

Le style du Mei Hua Zhuang ou Mei Hua Quan se caractérise par:

  • Une pratique diversifiée, à la fois martiale avec le Jiazi, la boxe ou le maniement des armes et théorique avec l'étude des mouvements et des principes et valeurs de la culture traditionnelle chinoise.

  • Un objectif, l'unité entre le mouvement (Jing - 精), l'énergie (Qi - 氣) et l'esprit (Shen - 神). D'origine ancienne, il est étroitement lié à la médecine traditionnelle chinoise.

  • Des bénéfices nombreux et enrichissants pour tous les aspects de notre vie : maîtrise de la posture et des mouvements, maîtrise du Qi, force, souplesse, clarté de l'esprit...

Vers bas
Jiazi

Jiazi

Jiazi (架子 - support) est la base du Mei Hua Zhuang. À la fois physique, énergétique et mental, il repose sur 5 postures fondamentales, des mouvements d'une grande richesse, la maîtrise de la respiration et une pratique dans l'espace sur 9 directions.

Il se pratique seul, à deux ou à mille renforçant ainsi l'énergie collective et la capacité d'écoute et d'attention à son environnement. La théorie et la pratique du Jiazi accordent une grande importance à la liberté tout en respectant des principes essentiels et immuables.

Cela fait du Jiazi une pratique originale, souple et accessible à tous. Il amène le pratiquant à trouver la paix et la tranquilité, à capter l'énergie de la nature et de l'univers pour renforcer le Qi, son Dan Tian et in fine sa santé.

Vers bas
Image de Boxe

Boxe

La boxe Mei Hua Zhuang est la pratique du combat à mains nues entre deux personnes ou plus. Après l'étude du Bafang qui est une méthode spécifique de déplacement en combat, l'entraînement à la boxe se décompose en plusieurs niveaux.

  • Chengquan - 成拳 - Enchaînements prédéfinis : Méthode d'entraînement à deux qui permet de s'exercer aux techniques de lutte, de frappe, de saisies, de clés, de projections, de chutes, de roulades, etc. Il n'y a pas de compétition, ni gagnant ni perdant. Par la coordination de mouvements et l'écoute de la force de son partenaire, cet exercice développe également la sensibilité et la capacité d'observation. Elle renforce également les échanges de Qi et de Shen entre les pratiquants et la Nature.

  • Yingquan - 赢拳 - Combat : Combat libre entre deux personnes, il s'agit du second niveau de pratique de la boxe et constitue une phase de préparation avancée au combat et à l'intégration de la théorie de "L'art de la guerre" (Sunzi).

  • Ningquan - 拧拳 - Évolution en situation de bataille : Il n'y a plus de limite, ni en nombre de personnes, ni en techniques de combat. Il s'agit du niveau supérieur de pratique de la boxe.
Vers bas
Image de pratique des armes

Armes

La théorie du Mei Hua Zhuang considère l'Arme comme le prolongement des bras. Le maniement des armes constitue une pratique supérieure pour la coordination du Jing, du Qi et du Shen. Elle permet également d'approfondir la compréhension du Jiazi.

Une grande diversité d’armes est utilisée et la pratique se fera seul, à deux ou plus. Les mouvements ou affrontements pourront être prédéfinis ou libre.

  • Armes courantes : Le sabre (Dao), l'épée (Jian), le bâton, la lance, la hallebarde (Da Dao), les doubles sabres, les doubles épées, les poignards, les doubles crochets, le baton à trois sections, la chaîne à neuf sections...

  • Armes anciennes spécifiques au style du Mei Hua Zhuang: L'utilisation de ces armes correspond à des séries de mouvements anciens qui sont encore pratiquées de nos jours. C'est le cas des Hushenpi, Laoziqiang, Yibensanqiang, Wuhuben...

Vers bas
Image de discussion

Théorie

Le style Mei Hua Zhuang se divise en deux types de pratique, Wuchang (武场) ou pratique martiale abordée ci-dessus et Wenchang (文场) qui consiste en l'étude de la théorie et de la philosophie. Ces deux parties sont étroitement liées et complémentaires. Cette division définit une approche originale et riche de l'art martial.

Le Wenchang aborde des sujets très variés comme l'étude et le sens des différentes parties du Wuchang, l'histoire du Mei Hua Zhuang, la culture traditionnelle chinoise, les valeurs de l'art martial, etc.

La pratique du Wenchang se fera au travers de la pratique du Wuchang, lors des discussions entre pratiquants et par la lecture des écrits, livres et articles.

Vers haut