Entête Mei Hua Zhuang

梅花桩

武术, 中国文化 & 健康

梅花桩或梅花拳这一拳派的特点主要集中在以下几点:

  • 多元化锻炼, 一方面体现在技击领域,同时在研究动作与中国传统文化内涵和原则基础上,加强架子, 成拳器械的锻炼与文理的熏陶.

  • 锻炼目的之一是实现(动作), 的完美统一. 从源泉上讲,该锻炼与中国传统医学有非常紧密的联系.

  • 具有众多对我们生活方方面面的益处 : 对姿势和动作的掌握,对气,力和放松的领会和对神这一武术概念的理解...

Vers bas
Jiazi

架子

架子, 法语被翻译成框架, 是梅花桩锻炼最基础部分, 是达到精气神合一的必经通道. 架子包括五个基本姿势,这与中国宇宙观思想所代表的五行学说紧密相联: 大势 (金), 顺势 (水), 拗势 (木), 小势 (火) 和 败势 (土). 这些姿势通过中间动作连接起来, 形成一个方向的锻炼,不同方向间的转换由行步来实现.

Il se pratique seul, à deux ou à mille renforçant ainsi l'énergie collective et la capacité d'écoute et d'attention à son environnement. La théorie et la pratique du Jiazi accordent une grande importance à la liberté tout en respectant des principes essentiels et immuables.

Cela fait du Jiazi une pratique originale, souple et accessible à tous. Il amène le pratiquant à trouver la paix et la tranquilité, à capter l'énergie de la nature et de l'univers pour renforcer le Qi, son Dan Tian et in fine sa santé.

Vers bas
Image de Boxe

Boxe

La boxe Mei Hua Zhuang est la pratique du combat à mains nues entre deux personnes ou plus. Après l'étude du Bafang qui est une méthode spécifique de déplacement en combat, l'entraînement à la boxe se décompose en plusieurs niveaux.

  • Chengquan - 成拳 - Enchaînements prédéfinis : Méthode d'entraînement à deux qui permet de s'exercer aux techniques de lutte, de frappe, de saisies, de clés, de projections, de chutes, de roulades, etc. Il n'y a pas de compétition, ni gagnant ni perdant. Par la coordination de mouvements et l'écoute de la force de son partenaire, cet exercice développe également la sensibilité et la capacité d'observation. Elle renforce également les échanges de Qi et de Shen entre les pratiquants et la Nature.

  • Yingquan - 赢拳 - Combat : Combat libre entre deux personnes, il s'agit du second niveau de pratique de la boxe et constitue une phase de préparation avancée au combat et à l'intégration de la théorie de "L'art de la guerre" (Sunzi).

  • Ningquan - 拧拳 - Évolution en situation de bataille : Il n'y a plus de limite, ni en nombre de personnes, ni en techniques de combat. Il s'agit du niveau supérieur de pratique de la boxe.
Vers bas
Image de pratique des armes

Armes

La théorie du Mei Hua Zhuang considère l'Arme comme le prolongement des bras. Le maniement des armes constitue une pratique supérieure pour la coordination du Jing, du Qi et du Shen. Elle permet également d'approfondir la compréhension du Jiazi.

Une grande diversité d’armes est utilisée et la pratique se fera seul, à deux ou plus. Les mouvements ou affrontements pourront être prédéfinis ou libre.

  • Armes courantes : Le sabre (Dao), l'épée (Jian), le bâton, la lance, la hallebarde (Da Dao), les doubles sabres, les doubles épées, les poignards, les doubles crochets, le baton à trois sections, la chaîne à neuf sections...

  • Armes anciennes spécifiques au style du Mei Hua Zhuang: L'utilisation de ces armes correspond à des séries de mouvements anciens qui sont encore pratiquées de nos jours. C'est le cas des Hushenpi, Laoziqiang, Yibensanqiang, Wuhuben...

Vers bas
Image de discussion

Théorie

Le style Mei Hua Zhuang se divise en deux types de pratique, Wuchang (武场) ou pratique martiale abordée ci-dessus et Wenchang (文场) qui consiste en l'étude de la théorie et de la philosophie. Ces deux parties sont étroitement liées et complémentaires. Cette division définit une approche originale et riche de l'art martial.

Le Wenchang aborde des sujets très variés comme l'étude et le sens des différentes parties du Wuchang, l'histoire du Mei Hua Zhuang, la culture traditionnelle chinoise, les valeurs de l'art martial, etc.

La pratique du Wenchang se fera au travers de la pratique du Wuchang, lors des discussions entre pratiquants et par la lecture des écrits, livres et articles.

Vers haut